IDEES AVEC JEU A TAROTS DISSYMETRIQUES

Publié le par SWORM

METHODE POUR ORDONNER OUVERTEMENT UN JEU DISSYMETRIQUE (ANNEMANN )
Voici une méthode pour préparer un jeu dissymétrique - même emprunté - sous les yeux des spectateurs. Un spectateur choisit une carte, en prend connaissance, la remet en jeu, et par un saut de coupe vous l'amenez sur le dessus du jeu. Exécutez un mélange ordinaire pour passer cette carte sous le jeu et prenez-en furtivement, secrètement connaissance ;puis par un mélange en queue d'aronde faites-la passer dans le milieu du jeu. Annoncez que vous allez distribuer les cartes une à une et demandez au spectateur de penser « Stop » lorsqu'il verra sa carte, mais de ne rien dire si vous allez au-delà sans réaction. Prenez le jeu figures en bas et distribuez les cartes une à une, en les retournant figures en haut. C'est ici que se place l'astuce. Supposons que la première carte a son tarot dissymétrique dans un certain sens, ou encore son point indicateur dans la marge du bout extérieur, retournez cette carte figure en haut en la faisant tourner sur son grand côté, et retournez successivement de la même manière toutes les cartes dont le tarot est dans le même sens que celui de la première, ou dont le point repère se trouve dans la marge extérieure. Lorsque, au contraire, la carte qui se présente sur le jeu a son tarot dans l'autre sens, ou son point repère dans la marge du bout intérieur, retournez cette carte figure en haut en la faisant tourner autour du bout extérieur, et faites de même pour toutes les cartes se présentant de la même façon.
Lorsque vous retournez la carte choisie ne montrez pas que vous la connaissez, enchaînez, mais tournez la carte suivante à l'inverse des indications qui viennent d'être données, de sorte que son tarot se trouvera inversé et sera seul ainsi dans tout le jeu.
Ayant achevé de retourner toutes les cartes, reconnaissez votre échec et étalez le jeu, figures en bas, en un long ruban. Repérez la carte dont le tarot est inversé par rapport à tous les autres et faites glisser votre index sur le dos des cartes, à commencer par l'une des extrémités du ruban, et arrêtez-le en l'appuyant contre le dos de la carte qui suit le tarot inversé : c'est la carte choisie. Il suffit alors de remettre dans le bon sens la carte inversée pour que tout le jeu se trouve disposé en vue de tours basés sur la dissymétrie des tarots.

RAYONS X  ( WILLIAMS )
Arrangez à, l'avance un jeu à tarot dissymétrique de la façon suivante : séparez d'abord les quatre « couleurs »; disposez chacune d'elles selon l'ordre de votre chapelet (naturellement sans tenir compte des « couleurs » puisqu'ici elles sont déjà séparées). Placez les deux « couleurs » rouges l'une sur l'autre, faites de même pour les noires. Réunissez les deux paquets, pour reconstituer le jeu, en les mettant l'un sur l'autre mais les cartes rouges orientées dans un sens, les cartes noires orientées de l'autre. Présentez le jeu que vous sortez de son étui, coupez-le au milieu, aussi exactement que possible, et mélangez en queue d'aronde ces deux moitiés, en soulignant la régularité et la sincérité de ce mélange. Chaque couleur R ou N sera maintenant dispersée dans le jeu mais l'ordre de ses cartes ne sera pas modifié. Observez la position, l'orientation du tarot de la carte qui est sur le dessus du jeu, vous saurez si c'est une carte rouge ou une noire; annoncez-le. Puis, pour mieux montrer ce que vous allez faire, posez cette carte, figure en haut, sur la table. Supposons que c'est une carte noire, vous savez maintenant à quoi vous en tenir pour ce qui concerne les noires; vous connaissez la suite des cartes noires qui vont maintenant se présenter et vous pouvez les nommer avant de les retourner. Lorsque vient une carte dont le tarot est inversé par rapport aux cartes noires, vous savez que c'est une carte rouge, vous en connaissez également la «couleur»,seule sa valeur vous est inconnue, déclarez-la au hasard - vous risquez une erreur sur un point secondaire et cela n'a aucune importance. Retournez cette première carte rouge sur la table et elle vous donnera la clé pour toutes les suivantes. Il est seulement nécessaire de vous souvenir de la dernière carte de chaque « couleur » et de nommer la suivante dans l'ordre du chapelet.

TRIPLE REPERAGE  (JORDAN )
On emploie un jeu dissymétrique, mais il n'est pas nécessaire qu'il soit « orienté ». C'est pourquoi on peut prendre un jeu emprunté à la condition qu'il soit dissymétrique. Donnez le jeu à un spectateur pour qu'il le mélange, y prenne une carte dont il prendra connaissance et la remette dans le jeu. Tout ceci pendant que vous avez le dos tourné. Deux autres spectateurs prennent aussi chacun une carte et la conservent. Ces préliminaires terminés retournez-vous face au public et prenez le jeu. Distribuez le en deux paquets, figures en bas, d'un air négligent, en mettant dans un paquet toutes les cartes orientées dans un sens, et dans l'autre toutes les cartes orientées dans le sens opposé. Faites désigner un des paquets parle premier spectateur, prenez ce paquet et après examen, sortez-en une carte quelconque et tenez-la figure vers vous. Demandez à ce spectateur de nommer sa carte. Jetez un bref coup d'oeil  à la carte que vous tenez (sans la montrer à personne) et dites: « D'accord) ». Posez simplement cette carte, figure en bas sur la table. Posez les deux paquets l'un sur l'autre de telle façon qu'alors toutes les cartes soient orientées dans le même sens. Faites remettre la carte du second spectateur dans le jeu inversé et mélangez le jeu. Faites défiler devant vos yeux les figures des cartes, trouvez la carte du premier spectateur et glissez-la sur le dessus du jeu. Puis retournez le jeu figures en bas et repérez, grâce à son tarot inversé, la carte du second spectateur. Mettez cette carte sur le jeu en profitant de ce geste pour y jeter un rapide coup d'oeil . Nommez cette dernière carte et demandez au second spectateur si c'est bien là sa carte. «Très bien! Je vais la placer, figure en bas, sur le... de... (nommez la carte du premier spectateur) qui est ici sur la table ». Exécutez une levée double et mettez, ensemble, comme une seule, les deux cartes sur la première. Exécutez pour la carte du troisième spectateur les mêmes manoeuvres  que pour celle du second, sauf que cette fois vous ne ferez pas une levée double et mettrez simplement sa carte sur les trois qui sont déjà sur la table. (Les spectateurs pensent qu'il n'y a que deux cartes auxquelles vous en ajoutez une troisième). Prenez les quatre cartes, supposées trois, et posez-les sur le jeu. Retournez-les une à une en les nommant. L'astuce employée pour la carte du premier spectateur doit avoir une allure normale, détachée et sans aucune hésitation. Lorsqu'il est bien exécuté ce tour est tout à fait mystérieux.

UN PETIT MIRACLE ( ANNEMANN )
Donnez le jeu à un spectateur en le priant de le mélanger,« comme ceci», en faisant le geste d'un mélange ordinaire; puis le spectateur éventaillera les cartes et en fera choisir une par une autre personne. « Très bien Maintenant, mettez le jeu derrière votre dos pour que la carte y soit remise et enfoncée complètement. » Cette opération a pour effet d'inverser le jeu par rapport à la carte qui y sera remise. Priez maintenant la personne qui a choisi la carte de prendre le jeu, figures en bas, d'en retirer les cartes une à une, de regarder chaque carte successivement puis de la déposer, figure en bas, en tas, sur la table. Observez le tarot des cartes pendant cette opération. Vous pouvez aussi placer votre main devant vos yeux en prétendant une forte concentration... tout en regardant entre vos doigts (C'est là une manoeuvre  qui ne trompe personne; nous la déconseillons car elle attire plutôt l'attention sur votre besoin de « voir . et pose la dangereuse question du « pourquoi ). Lorsque le spectateur prend la carte inversée et la retourne pour la regarder, dites : « Stop! » Ajoutez aussitôt : « J'ai reçu l'impression que vous regardiez précisément votre carte. » Durant tout ce tour vous ne touchez à aucune carte, l'effet n'en est que plus frappant

Publié dans Magie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article