EXPERT

Publié le par SWORM

Routine originale de Stewart James

EFFET Un spectateur mélange le jeu et en prélève environ un tiers. Il met une partie de la portion ainsi prélevée dans la poche droite de sa veste, et le reste dans sa poche gauche. Après avoir secrètement compté les cartes dans sa poche gauche, il prend connaissance, dans le gros du jeu resté sur la table, de la carte dont le rang correspond, à partir du dessus, au nombre de cartes comptées. Le magicien prend les cartes qui sont sur la table et en altère l'ordre. Cela fait, le spectateur compte les cartes qui se trouvent dans sa poche droite. Puis il retire du jeu un nombre équivalent de cartes, sans en inverser l'ordre. La carte qui se trouve sur la face de ce paquet est la sienne.

 

DESCRIPTION : Admettons que le S ait coupé 16 cartes au départ. Il a divisé ce paquet en 2 groupes : un groupe de 6 cartes qu'il a mises dans sa poche droite, et un groupe de 10 cartes qu'il a mises dans sa poche gauche. La carte dont il a pris connaissance en 10e position à partir du dessus du jeu était le 3C .Après que le C a changé l'ordre des cartes, il compte les cartes qu'il avait mises dans sa poche droite, et en trouve 6. Le S compte 6 cartes dans le gros du jeu, et la 6e est la sienne, le 3C .L'affabulation est construite autour du remarquable talent que possèdent certains joueurs professionnels d'estimer avec une incroyable précision le nombre de cartes coupées par un adversaire. Le C insiste sur le double risque d'erreur : non seulement l'estimation du nombre de cartes placées dans la poche gauche de la veste doit être infaillible s'il veut être en mesure de localiser la carte du S, mais en plus il faut également qu'il sache très exactement combien de cartes il reste dans le jeu après la coupe du S, de manière à ce qu'il sache où transférer la carte de celui-ci. Bien sûr, le C ne pose pas la moindre question au S, à aucun moment. Admettons que vous utilisiez un jeu de 52  cartes. Lorsque vous les passez en revue, vous les comptez. Dans notre exemple, il y en aura 36. Quel que soit le total, vous le soustrayez toujours de 51. 36 ôté de 51 égale 15. Il ne vous reste plus qu'à inverser les 15 cartes supérieures du jeu, et la carte du S se retrouvera automatiquement dans la bonne position. La meilleure manière de procéder, c'est de mettre les cartes dans votre dos.

 

 

 

 

Publié dans Magie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article